*

Hors ligne Cornaf

  • Stagiaire
  • 11
    • Voir le profil
Message N°2 ......................
« le: 12 août 2012 à 15:09:08 »

Re Salud a todos ...............
Grosse émotion: c'est la première fois que je tape sur un "forum". Le ciment est en train de "tirer", j'ai juste le temps d'y faire un p'tit tour. Merci aux camarades qui ont pris le loisir de me poser un petit mot courtois.
C'était promis donc : anecdote n°1.
Mais avant, deux mots sur mon engin de chez Kawa. Elle est de juillet 99, d'après la CG, ... mais je continue à l'appeler "jeune fille". Elle roule peu : 41000. Faut dire qu'en Vercors, disons qu'entre novembre et fin mars, à la louche, elle préfère le garage. C'est une timide. Deux ou trois tours du canton en hiver, histoire de la faire craquer ... sur route dégagée. Tout est d'origine, sauf ... les amortisseurs : oui, avec Madame les vieux ressorts s'avéraient parfois un peu justes. Non que Madame soit particulièrement pesante  (à nous deux, on jauge entre 120/130 Kgs), mais on arrivait cependant à toucher en quelques occasions et sur quelques portions extrêmes. Mon beauf préféré m'a trouvé d'occase (et à prix d'ami) des tubes à air comprimé de chez Kawa, et qui rentraient juste. Du coup, en duo on y a gagné en confort. En solo, je me retrouve un peu plus haut : pas si grave, pas envie non plus de jouer tous les jours avec une pompe à vélo.
Donc : je sortais du travail un soir. Je m'arrête à la "Fontaine de l'Enfer" prendre une mousse fraîche. L'air était si doux en terrasse, les collègues parlaient du ... boulot.
Soudain, un bruissement d'allemandes résonne venant d'Autrans (Oui, ... on consommait à Méaudre). Deux gendarmes passent au ralenti, lorgnant ostensiblement sur ma W, ... puis s'éloignent. La mousse au ventre, je continue mon retour. A la sortie du village, les gendarmes étaient là, bien calés sur la droite, me regardant (encore! ça devient une manie !!), ... puis me faisant signe fermement de me ranger. Garçon docile, je me range, sûr de mon innocence, mais ... celui qui agitait calmement son avant-bras n'avait nullement l'air d'un lapin de trois semaines. L'autre : "- Bonjour. Vous pouvez couper le moteur, SVP !" Je coupe. J'ôte le casque, les gants, puis dirige directement ma main droite vers la poche intérieure du cuir. Lui : "- Pas la peine." Je retire la main, dubitatif encore plus amplement. Les deux bleus se mettent à tourner autour de la japonaise. L' oeil semble tout à la fois connaisseur mais encore curieux. Je descends, ... et me mets à tourner moi aussi, dans le même sens, puis :"- Euhhh ... j'ai fait quelque chose ?"  L'un des deux :"- Non, non ! On regarde."  Puis d'un coup : "- Vous en êtes content ?"  Moi:"- Ah! çà, oui." L'un : "- On en voit peu."  Moi :"- Moi non plus. En plus, je crois que Kawa n'en fait plus ?" L'un: "- Exact ! ... C'est pourquoi qu'on en voit peu." J'acquiesce. Et de tourner tout autour, tels trois derviches en goguette, et de frôler le cuir de la selle d'un doigt félin mais plus tendre, ... et de me poser des questions dont celles concernant la pure mécanique m'étaient les plus difficiles.  J'avais un peu de temps, et tentant un échappatoire méritoire je lance aux deux : "- Vous voulez l'essayer ? On se fait un petit tour, ... j' essayerais bien la vôtre."  Court silence, puis le plus moustachu des deux : "- Je crois que ça ne va pas être possible. Et là, on doit être à Villard dans 10 minutes." . Moi:"- J'y vais justement, ... on roule de concert ?"  L'un:"- De quoi ?"  L'autre:"- Ensemble ! ça veut dire ensemble, tous les trois quoi." . Banco !
Et de rouler en petite meute. Je suis assez publique au chef lieu de canton : autant avouer que rentrer par la départementale avec un bleu devant, l'autre derrière, ça donne un air, ... un air du dernier des délinquants. On s'arrête à l'angle du lycée polonais : poignées de mains viriles et néanmoins chaleureuses, ... puis ils descendent tout en pots feutrés sur la gendarmerie. De la place, quelques anciens élèves m'observent. Grillé ??
Pas belle la vie ???
Allez, soyez forts, je retourne à mes joints (Euhhhh! Je mâçonne un mur de pierres.)
Et en prime, un haïkaï local :

Soleil franc mais cependant caressant
sur les rochers aériens en dentelles blanches du Cornafion
Encore une journée à mettre au monde.

Besos;
Cornaf.
 

[SIZE=14]

*

Hors ligne JBG

  • *****
  • Forum Master
  • 17442
  • Sage du Forum
    • Voir le profil
Message N°2 ......................
« Réponse #1 le: 12 août 2012 à 19:58:23 »
Citer

Encore une journée à mettre au monde.

 

Belle histoire que tout ça.
J'aime le Vercor, mes plus beaux souvenirs de voyages en GUZZI  :wub:
Mais là ou je m'arrête, c'est sur ... "Encore une journée à mettre au monde."
Magnifique petite phrase.
 :goodjob:
« Modifié: 12 août 2012 à 19:59:37 par jeanbriguzzi »

*

William

Message N°2 ......................
« Réponse #2 le: 14 août 2012 à 20:41:12 »
Bienvenue Cornaf  :)

Sois heureux sur ce forum qui est un mélange de voyous et de motocyclistes gentlemens.

Très difficile de les différencier, et c'est ça qui est sympa  :D  

 

Sitemap 1 2 3 4 5 6